05/02/2019 | Caspar Schjelbred

Inspiration pour entrer – et rester – dans un seul mouvement

Après avoir vu le documentaire Le premier mouvement de l’immobile sur le compositeur italien Giacinto Scelsi (1905-1988) hier soir au cinéma, ce matin pendant mon entraînement j’y pensais encore et… j’ai mieux réussi à entrer dans le “premier mouvement de l’immobile” – l’immobile qui ce matin n’était autre que moi en état de pause/pose. Je suis resté dans ce premier mouvement. Au lieu d’aller chercher un autre mouvement, au lieu d’en rajouter encore quelque chose, une idée, une interprétation ou de l’émotion, j’ai simplement persévéré dans ce premier mouvement, j’y suis entré plus profondément – comme faisait les musiciens que Scelsi demandait de jouer une seule note au piano. Je ressentais que c’était bien d’être où j’étais, que je n’avais rien à chercher ailleurs, et rien ne m’y poussait non plus. J’ai ressenti une forme de paix et d’acceptation de ce qui était… de ce que j’étais… de ce que j’avais créé à ce moment-là : le premier mouvement de l’immobile.

Le film est encore à l’affiche à Paris. Allez-y si vous pouvez !

La bande-annonce du film Le premier mouvement de l’immobile (2018).

Liens :
• Le site du film : Le premier mouvement de l’immobile
Article Wikipédia sur Scelsi
Écoutez Scelsi sur YouTube

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!